• Pauline Berry

Comment choisir entre le blended learning et le e-learning



Vous vous lancez dans la digitalisation de formation mais vous ne savez pas comment choisir la ou les modalités les plus adaptées à votre formation ? Pas d’inquiétude Flowbow est là pour vous aider à y voir plus clair et vous conseiller pour établir votre stratégie !


Qu’est-ce que le e-learning ?


Comme nous avons pu le dire dans différents articles, vous pouvez choisir de digitaliser entièrement votre formation (ou pas).


Pour cela, vous pouvez créer des modules e-learning qui vous permettront d’atteindre vos objectifs pédagogiques. Ces derniers sont asynchrones et les apprenants les font quand ils veulent ou quand ils peuvent. En effet, si votre module est responsive votre apprenants pourra travailler sur divers supports (ordinateur, tablette ou encore sur mobile). La “responsivité” c’est le fait que votre contenu s’adapte à la taille de l’écran du support que votre apprenant utilise pour suivre la formation.


Le blended learning


Le blended learning, aussi appelée formation ou apprentissage mixte, regroupe, quant à lui, plusieurs modalités comme nous l’expliquons dans l’article « Quels modules de formation en Blended learning ? ».


La principale différence entre une formation en e-learning et le blended learning est que lors d’une formation mixte les collaborateurs bénéficient de moments synchrones pour leur permettre de poser des questions, faire des mises en pratique. Comme vous le comprenez bien, la formation mixte permet de “mixer” les moments en présentiel et à distance, et donc synchrones et asynchrones selon les compétences que vous souhaitez faire acquérir à vos collaborateurs. Il s’agit là encore d’une question d’objectifs pédagogiques.


Comment choisir entre le blended learning et le e learning



Chaque modalité a ses avantages et ses inconvénients. Celle que vous choisissez doit être adaptée à ce que vous voulez enseigner et à votre stratégie. Par exemple, pour une partie théorique, il est souvent préférable d’utiliser un module e-learning interactif plutôt que le présentiel pour dérouler votre cours. Bien entendu, votre collaborateur pourra travailler où il veut et quand il veut, y revenir si besoin, c'est-à-dire qu’il pourra étudier au moment qui lui semble le plus opportun en termes de concentration et d’efficacité. Autrement dit, l’apprenant est autonome dans son apprentissage, c’est l’un des nombreux avantages du digital.


L’autonomie peut être un levier de motivation pour certains de vos collaborateurs mais peut aussi être un frein pour d’autres. Évidemment, une partie de vos collaborateurs préférera travailler en autonomie car cela permet de gérer son temps, de s’organiser comme il le souhaite. En revanche, une partie de vos collaborateurs peut se sentir démunie face à un apprentissage via un module e-learning. Ce sentiment peut venir du manque d’interaction avec un formateur, à distance. Ceci peut se traduire par une lassitude voire, dans le pire des cas, un décrochage total de votre collaborateur et un abandon de la formation.


L’un des avantages du blended learning est que cette autonomie est « contrôlée » par les formateurs. Effectivement, vous pouvez revenir sur le module e-learning lors d’une classe virtuelle ou d’un moment en présentiel afin de vous assurer que tout le monde a complété et compris le contenu, favorisant un meilleur travail, une meilleure compréhension de la part des apprenants. Vous pouvez faire cela à l’aide d’un quizz portant sur le module e-learning ou encore d’un brainstorming sur un des éléments expliqués auparavant.



De plus, les moments de cours synchrones permettent d’interagir avec le formateur ce qui permet à vos collaborateurs de poser des questions ou encore de revenir sur certains points qu’ils n’ont pas compris. Ceci peut empêcher la lassitude mais aussi l’échec de certains de vos apprenants au cours des formations.



Toutefois, il ne faut pas oublier que le blended learning, comme le e-learning, présente quelques inconvénients. C’est notamment le cas au niveau de l’organisation d’un tel processus, et de la classe virtuelle.


L’apprentissage digital n’est pas LA solution miracle pour vos formations !


En effet, dans l’idéal, une classe virtuelle ne doit pas contenir plus de 6 collaborateurs, rappelez-vous qu’une des clés de la formation à distance est l’interactivité, or à plus de 6 celle-ci diminue fortement. Si vous avez un grand groupe d’apprenants vous serez donc obligé de faire plusieurs classes virtuelles ou de les mettre en sous-groupe. C’est une mesure à bien prendre en compte dans la mise en place de votre stratégie, pour favoriser l’apprentissage des apprenants, que ce soit en entreprise ou non.


Et pour finir, un petit conseil Flowbow


Nous vous conseillons, vous l’aurez compris, de concevoir un parcours complet de montée en compétences en blended learning. Effectivement, l’idéal n’est pas de laisser un apprenant seul devant son module e-learning.


Ce format vous permet donc de varier les modalités en fonction de vos objectifs et intentions pédagogiques mais aussi de mieux répartir la montée en compétences dans le temps. Ainsi, le présentiel peut servir à mettre en pratique ce qui a été vu lors du moment d’apprentissage en ligne. Pour mettre en pratique ces nouvelles connaissances de vos collaborateurs, vous pouvez faire des jeux de rôle, des quizz, etc.


Vous l’aurez compris ! Selon nous, il est préférable de choisir un parcours en apprentissage mixte afin de permettre à vos apprenants de pouvoir mettre en pratique les apprentissages théoriques contenus dans le module e-learning.


 

LA DIGITALISATION VOUS INTÉRESSE ? ALORS abonnez-vous à notre newsletter !