• Alexis Mahalin

Comment bien concevoir un module de formation ?

Dernière mise à jour : 22 juin



Définition d'un module de formation


L’évolution des parcours de formation nous a permis de comprendre que l’apprentissage était bien plus efficace si l’apprenant est motivé, engagé et acteur de son apprentissage. Toutes les ressources, y compris les ressources numériques, sont des outils indispensables pour rendre le parcours de formation engageant et efficace.


De ce fait, de nombreux organismes de formation experts ont réfléchi à de nouvelles modalités pédagogiques en ligne, de nouvelles ressources et ont réussi à développer leurs activités et leurs outils. La pandémie du COVID-19 a changé les modes de vie de nombre de personnes et a propulsé les modalités d’apprentissage de manière exponentielle, ce qui a également fait changer la méthode initiale d’enseignement. La classe virtuelle s’est installée dans le quotidien des apprenants, tout comme le digital learning.


Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises ou d’organismes de formation souhaitent se digitaliser dans le but de favoriser la montée en compétences de leur équipe. Le blended learning est l’un des piliers de ces nouvelles pratiques pédagogiques.


Une nouvelle modalité de formation : le blended learning



L’apprentissage mixte ou blended learning correspond à l’association de plusieurs modalités (synchrones et asynchrones) ayant pour objectif de faciliter la montée en compétences des collaborateurs apprenants. Il allie l’ensemble des modalités pédagogiques, dont celles du digital learning et/ou le présentiel. Le numérique y occupe donc une place centrale, mais seulement s’il est utilisé à bon escient. En générant ce type de contenu ou, tout simplement, de parcours, les concepteurs et ingénieurs pédagogiques développent alors des modules de formation à l’aide de divers outils et ressources en tant que supports.


Un parcours de formation en blended learning se décompose, souvent, de la manière suivante : des modules e-learning pour la théorie et des temps de formation synchrone à distance (classe virtuelle et moment présentiel) pour mettre en pratique la théorie. Seulement, si les modalités sont pensées et conçues indépendamment les unes des autres, elles perdent de leur sens, ce que l’apprenant percevra très vite. C’est pour ça qu’au-delà des modalités il faut surtout penser votre parcours comme une seule entité, un bloc, qui se déroulera sur plusieurs jours voire semaines, avec des accès différenciés en fonction des éléments à aborder. Ce n’est donc plus une formation mais bien un parcours de montée en compétences.


Généralement, un module de formation doit répondre à un objectif pédagogique précis. Il contribue à réduire les parties théoriques, souvent pesantes lors des formations présentielles. Les risques de non complétion des cours en ligne diminuent fortement grâce à ces modules interactifs et à cet équilibre entre toutes les modalités d’un parcours.


Finalement, le module de formation correspond à une approche pédagogique permettant de proposer des contenus de formation simples et compréhensibles à partir d’éléments et techniques plus complets et complexes. Cela renforce l’autonomie de l’apprenant, en lui permettant d’aller à son rythme, de passer le temps qu’il souhaite sur un contenu, d’aller de lui-même le compléter par d’autres recherches ou non. C’est la base de la pédagogie inversée laissant la part belle au présentiel, renforçant les mises en pratiques avec le formateur comme garant de la qualité délivrée et non plus comme “sachant”.


On voit bien ici la nécessité de penser ces différentes modalités comme un ensemble pédagogique équilibré. Ce qui désengage souvent les apprenants sur les modules en ligne est justement le fait qu’il n’y ait pas de lien, pas de fil conducteur entre les différents moments de leur formation.


Quelques pratiques à éviter


Avant toute chose, lors de votre projet, il faut penser à la qualité de travail des apprenants !


Passer une heure à faire défiler les slides d’un PowerPoint ou lire 5 pages sur “Quel est le processus à suivre sur tel ou tel logiciel” n’a pas grand intérêt dans une formation, qu’elle soit en ligne ou non.

De plus, avec ce genre de pratique, vous ne motiverez pas vos apprenants. Nous nous sommes tous retrouvés dans la situation suivante : un formateur parle et fait défiler ses slides. Dans ce cas, même si nous prenons des notes ce n’est pas facile de rester motivé, surtout quand on est déjà dans le monde professionnel en entreprise. En revanche, si nous apprenons en étant actif c’est-à-dire au travers de jeux, de modules e-learning interactifs, etc. nous sommes plus motivés et le temps de formation paraît moins long. Le digital est votre ami, ne l’oubliez pas !


Un peu de prévention : penser qu’une présentation PowerPoint ou un PDF est un module de formation est une erreur. Ce n’est clairement pas le cas, les modules présents dans les formations sont plus complets et réfléchis, la qualité est meilleure pour l’apprentissage de son équipe.


De plus, un module e-learning est un outil digital, lorsqu'il est bien conçu il est à la fois un outil interactif en formations et une aide permanente puisque le contenu peut-être consulté autant de fois que nécessaire.


Faites attention à la zoomification ! 7 heures de présentiel ne sont pas égales à 7 heures de distanciel. Les outils vidéos, plus principalement de visioconférences, ne sont pas similaires à un moment de formation en présentiel ! Chaque session doit être la plus efficace possible, il faut suivre quelques “règles”.


De plus, un module de formation ne doit, dans l’idéal, pas excéder 30 minutes si vous souhaitez que les informations soient bien transmises lors de votre cours. C’est la durée maximale pour un module e-learning.

En effet, si votre module e-learning est trop long alors la motivation ainsi que l’attention de vos collaborateurs seront altérées. Si votre formation (souvent à distance) contient beaucoup de notions vous pouvez diviser votre contenu en plusieurs modules, et tant qu’à faire les mettre par niveau de difficulté !


Par conséquent, le nombre de notions abordées ne doit pas être démesuré. Il est important que le contenu de votre module e-learning corresponde aux objectifs pédagogiques prévus pour ce module.


Si mon objectif est d’apprendre à réaliser correctement une mousse au chocolat, je ne vais pas ajouter dans le module des éléments sur “comment faire un fondant au chocolat”. Cela pourrait démotiver l’apprenant qui n’est pas là pour apprendre cette recette. La situation serait totalement inappropriée et, en tant que formateur, vous serez décrédibilisé, ne prenez pas tant de risques.


Nos conseils


L’intérêt des modules de formation est d’engager le collaborateur à apprendre, à progresser et à s’évaluer sur ses connaissances ou ses carences grâce à des activités appropriées.


Mais alors, comment favoriser son apprentissage ?

Pensez à introduire son parcours de formation. Également, il est nécessaire de présenter à l’apprenant les différentes étapes de sa formation : Combien de modules va-t-il rencontrer ? Combien de temps vont-ils durer ? Que va-t-il gagner en suivant la formation ? En somme, les conditions de réalisations pour engager rapidement le collaborateur.


La notion de déplacement pédagogique

Motiver les collaborateurs apprenants n’a jamais été aussi simple depuis l’invention du déplacement pédagogique !


“Un déplacement pédagogique, encore une nouvelle notion ? Qu’est-ce que c’est que cette méthode pédagogique ?”


Comment fonctionne un déplacement pédagogique ? Les concepteurs vont sortir l’apprenant de son contexte habituel de travail pour le transporter dans un nouvel univers. Plonger les apprenants dans l’univers d’Harry Potter, de pirates des caraïbes, ou d’autres univers motivera vos collaborateurs à participer, interagir, réfléchir tout au long de leur formation. Un collaborateur satisfait parlera en bien de votre formation et incitera les autres à se former. Un moyen intéressant pour éviter le turn-over par exemple. Vous remarquerez que l’évaluation sera plus efficace et les résultats seront beaucoup plus positifs grâce à cette méthode, ces techniques d’apprentissage sont plus efficaces.


Lorsque vous choisissez de faire un déplacement pédagogique deux choix s’offrent à vous pour faciliter votre session d’apprentissage :


1. Vous prenez des éléments de la pop culture c’est-à-dire des éléments que tout le monde connaît comme c’est le cas notamment avec Harry Potter. Si un de vos apprenants n’aime pas ou n’a pas vu l’entièreté des films Harry Potter, il saura quand même qu’il s’agit de sorciers, il connaîtra le nom des personnages principaux…


2. Vous pouvez faire entrer les apprenants dans un monde imaginaire que vous inventez. Si vous choisissez de créer l’entièreté du déplacement pédagogique, il faut décrire le monde dans lequel vous souhaitez emmener vos apprenants.


La forme au service du fond !

Un autre point important est que la forme doit être au service du fond, c’est-à-dire que la forme doit aider à ancrer les connaissances chez chaque personne que vous formez. Pour cela, vous pouvez, par exemple, mettre des images en adéquation avec votre texte.


C’est ce qu’on appelle le double codage de Paivio. Si l’image et le texte qui est à côté, en dessous, etc... sont en adéquation, la mémorisation et l’ancrage des connaissances sera facilité pour vos collaborateurs.


Ne laissez pas vos apprenants bloqués dans le module c’est-à-dire qu’il faut que votre apprenant ait la possibilité de passer à la partie suivante du module grâce à un bouton par exemple ou encore qu’il puisse sortir du module en téléchargeant, par exemple, un template.


Un autre point important est que pour garder votre apprenant motivé et impliqué, il faut qu’il soit actif. Pour rendre votre apprenant actif, rendez votre module interactif en le challengeant avec des quizz, en y mettant des vidéos interactives.


Concevoir avant de produire

Pensez conception avant production ! La différence entre production et conception, c’est bon pour tout le monde ?


La conception permet de réfléchir aux différentes étapes qui devront être présentes dans votre module de formation. Généralement, 3 questions majeures peuvent vous aider :


1. Le pourquoi : Pourquoi ce module doit-il contenir telle ou telle notion ? Quel objectif pédagogique je poursuis ?


2. Le quoi : De quoi vais-je parler dans chacune des notions ? Quels objectifs pour chacune d’entre elles ?


3. Le comment : Comment je vais en parler ? Quelle interactivité, présentation vais-je mettre en œuvre dans cette situation ?


La production représente la seconde étape, celle après la conception. Lorsque ma conception est prête et bien structurée, je n’ai plus qu’à transposer cela dans mon module.


Avant de faire construire une maison, en tant qu’architecte vous vous devez de faire des plans avec les emplacements des pièces, combien de mètres carrés font toutes les pièces de la maison, etc. Et bien la conception pédagogique c’est pareil !



Avant de produire votre module (ce qui correspond à la construction de la maison) vous devez faire une conception générale pour indiquer ce que vous mettez dans chaque partie de votre module, comment vous intégrez le contenu, le ou les objectifs pédagogiques, la durée de chaque partie du module ainsi que celle de l’entièreté du module, etc.


Présentation d’un module type :


Si vous n’avez pas la moindre idée de comment concevoir un module de formation, pas de panique ! Nous vous proposons un exemple qui permettra d’engager vos collaborateurs.


Attention, petite précaution d’usage : ce n’est pas la seule façon de concevoir un module. En effet, en fonction des objectifs, des besoins et de vos contraintes, cela peut varier.


  • Mettre en place un tutoriel. Comment l’apprenant va-t-il pouvoir naviguer ?

  • Introduire votre sujet ! Quels objectifs, quelles notions ? Pourquoi se former ? À quoi ça sert de suivre le module ? L’apprenant doit être informé, il faut communiquer avec lui.

  • La consolidation des acquis. Il est essentiel pour le collaborateur de s’auto-évaluer régulièrement sur ces connaissances précédentes, acquises lors du cours. Poser des questions sur le / les modules précédents pour réactiver sa mémoire.

  • Aborder 1 ou 2 notions clés. N’oubliez pas de faire participer activement vos apprenants.

  • L’évaluation formative (quizz) permettant de revenir sur les notions abordées dans le module. Attention, s’il s’agit de l’évaluation finale, ces notions abordées se feront sur la totalité des modules.

  • Une conclusion pour comprendre ce qui a été vu à l’issue du module et connaître la suite des modalités de formation. Il est important que vos apprenants sachent où ils en sont dans leur formation c’est-à-dire savoir ce qui a été fait et ce qui leur reste à faire comme modules, sessions de classe virtuelle ou présentiel dans leur parcours de formation.

Quelques précautions d’usage


Cette proposition de présentation n’est pas la seule façon de concevoir un module e-learning. En effet, en fonction des objectifs, des besoins des apprenants et de vos contraintes, cela peut varier.



De plus, il faut impérativement casser la fonction de scrolling. Pensez à introduire des contenus interactifs ou des boutons pour fluidifier la navigation. Le tutoriel n’est pas obligatoire dans tous les modules de votre parcours mais il est recommandé de le mettre en proposant à l’apprenant de ne pas le réaliser s’il maîtrise déjà toutes les informations et outils.


Si vous souhaitez vous plonger dans une formation pour le formateur et en apprendre davantage sur la création d’un parcours de formation en blended learning, et que c’est un projet concret pour vous et votre entreprise, nous vous invitons à découvrir notre formation : Conception d’un parcours en blended learning !


Celle-ci vous permettra de vous former et d’apprendre à concevoir un parcours de formation en blended de manière intelligente, efficace et surtout engageante.


Encore un point : N’oubliez pas qu’il y a des risques à passer au format numérique ! Chaque apprenant est différent, il ne faut laisser personne “dans la nature”, il faut les encadrer, pensez à la pédagogie différenciée.


La mise en place d’un tutorat tout au long d’un parcours en blended est une des solutions efficaces pour pallier ce risque d’abandon, c’est une précaution utile à prendre et qui ne demande pas beaucoup d’investissement.


Maintenant, vous avez de bonnes bases pour laisser votre projet prendre vie !
 

Vous souhaitez recevoir les actualités liées à la digitalisation ?Alors, Abonnez-vous à notre newsletter !