Rechercher

L’innovation pédagogique, ou comment renforcer son efficacité en formation ?

Commençons par se mettre d’accord sur le concept même d’innovation pédagogique.

Il est tentant de la réduire à une simple digitalisation des différentes pratiques pédagogiques actuelles.


Que ce soit à l’école, à l’université, dans le monde de la recherche ou au sein des services formations des entreprises, le sujet de l’innovation est souvent mis sur la table, à la fois par les enseignants, les étudiants et par l’ensemble des acteurs du monde de la formation.

En fin de compte, l’important quand il s’agit d’innovation pédagogique, et peut-être d’innovation tout court d’ailleurs, c’est surtout d’observer ce qui nous entoure.

Il y a bien évidemment des techniques, des méthodes pédagogiques qui se revendiquent être des innovations, mais le plus important est surtout de faire en sorte que le monde qui nous entoure, ce que nous observons servent de points d’appui à l’innovation pédagogique.

Cela permet à la fois de rester extrêmement concret dans la mise en œuvre de la pédagogie, mais aussi de rester connecté avec le réel, les évolutions de notre société.

Pour être plus concret, il peut être intéressant de se pencher sur l’enseignement à distance, les réseaux sociaux, l’intelligence artificielle et même la blockchain pour l’ingénieur pédagogique que je suis, mais quel est l’intérêt pédagogique pour la formation que je suis en train de construire ?

En effet, ce que je dis toujours, en formation notamment, c’est que le plus important pour faire de l’innovation en tant qu’ingénieur pédagogique, c’est de rester centré sur l’apprenant et la pédagogie. Sinon le risque (que je vois très souvent se produire) c’est de prioriser la forme au fond ! Ainsi, c’est le format, l’innovation, les outils numériques utilisés et donc la forme, qui va dicter le fond, au travers de ses différentes composantes et contraintes et non l’inverse ! Le résultat est sans appel : le contenu est souvent magnifique, mais l’efficacité pédagogique est rarement au rendez-vous.


Enfin, vous l’aurez compris, l’innovation pédagogique n'est pas qu’une histoire de technologie mais bien d’approche pédagogique. Par le changement d’approche, des usages, des pratiques vous faites de l’innovation, c’est d’ailleurs le cas de la classe inversée que j’évoquerai plus bas.


Voyons maintenant comment associer innovation pédagogique et efficacité pédagogique...

Quand on parle d’enseignement, d’apprentissage (bien que l’on puisse débattre longtemps de la différence réelle entre ces deux termes), les premières questions à se poser lorsque l’on démarre une conception pédagogique sont toujours les mêmes :


• Quelles compétences mes apprenants, mes étudiants, doivent-ils acquérir ?

• Les compétences à acquérir sont-elles des connaissances à retenir, des pratiques à mettre en œuvre, des comportements à adopter ?

• Quel est le niveau initial de mes apprenants ? Sont-ils débutants ? Experts ?

• Quel est le profil de mes apprenants ? Sont-ils homogènes ? Hétérogènes ?

Comme vous pouvez le constater, je n’aborde ici aucune question concernant les innovations pédagogiques. Je ne parle pas de classe inversée, renversée, retournée (je crois que ce concept n’existe pas encore…), virtuelle, de serious game ou autre.

L’essentiel, c’est toujours, toujours, de réfléchir à l’acquisition et au développement de nouvelles compétences.

Une fois les objectifs pédagogiques bien identifiés, il est nécessaire d’établir le moyen d’évaluer ces acquis.


En imaginant les évaluations possibles pour garantir le développement de compétences de vos apprenants vous aurez déjà une première approche pédagogique possible qui se dessinera.

Quand je parle du sujet évaluation, je ne parle pas de vos souvenirs d’école, les fameux contrôles avec une note sur vingt, mais bien du processus complet d’évaluation. Y compris sur ce terme d'évaluation, il y a une énorme différence entre le fond et la forme. L’objectif d’une évaluation est de garantir une juste reconnaissance du niveau d’un apprenant, par rapport à une compétence donnée à acquérir.

Que cette évaluation soit effectuée au travers d’un test, un quiz, un exercice, une mise en situation, en auto-correction, par un pair, un enseignant, des outils numériques, tout ça importe peu si, et seulement si, l’évaluation telle qu’elle est menée garantit le niveau d’acquisition de l’apprenant.



C’est d’ailleurs souvent en partant de la fin d’une formation (l’évaluation des acquis) que naissent la plupart des innovations pédagogiques.

Donc, pour résumer, nous avons vu que pour qu’une formation soit efficace je devais :


1- Me poser les bonnes questions sur les compétences à acquérir

2- Définir les évaluations adéquates pour garantir l’apprentissage

Maintenant que vous avez effectué ces deux premières étapes, il convient de se pencher sur les dispositifs pédagogiques les plus adaptés pour la mise en œuvre de votre parcours de formation.

Je ne vous ferai pas ici la liste des innovations pédagogiques qui peuvent vous servir, par contre je vous invite à lire l’article “10 innovations pédagogiques disruptives pour l’enseignement supérieur depuis 2017” de Gilles Jacovetti qui vous dresse un bon panel d’innovations pédagogiques.

Pour ma part, il me semble que, le plus intéressant est de se poser la question de la progression pédagogique. “Quel parcours puis-je mettre en place, qui me garantit l’acquisition et la mise en œuvre des compétences visées par l’apprenant ?”.

La réponse à cette question est souvent la création d’un parcours blended learning qui permettra à la fois de s’entraîner, de se tromper, d’adapter la formation et l’enseignement au rythme de chacun dans son apprentissage (pour en savoir plus sur les formations mixtes c'est ici).

En conclusion, je dirai que l’innovation pédagogique n’est pas une fin en soit, qu’il est important d’innover en formation mais que cela passe d’abord et avant tout par les quelques questions que je vous ai posées dans cet article.

Visez l’efficacité et c’est gagné !

Pour aller plus loin sur ces sujets d’innovation pédagogique, je vous invite à lire les contenus de Jean-Charles Cailliez sur le blog educpros.fr (ici) ainsi que son livre dédié à la classe renversée. Les universités de Lille et de Toulouse se penchent également beaucoup sur ces sujets, n'hésitez donc pas à faire un tour sur leurs contenus !

Enfin, mon article ne serait pas complet sans évoquer deux grands noms de la pédagogie que sont Marcel Lebrun à Louvain et Jean-Michel Zakhartchouk à Lyon, que je vous invite à suivre pour en apprendre toujours plus sur … l’apprentissage et la pédagogie :)


Pour en savoir plus sur les différentes modalités pédagogiques, voici quelques articles:

- Digitaliser ses formations: Quelle modalité pour quelle compétence ?

- Le mobile learning: Quand et Pourquoi l'utiliser ?

- La gamification : Infantilisation ou concept pédagogique révolutionnaire ?


Pour découvrir notre veille sur les différentes innovations pédagogiques, suivez-nous sur Linkedin !


Envie d’en savoir plus sur les innovations dans le domaine de la formation et des ressources humaines ? Abonnez-vous à notre newsletter !


Des questions ? Envie d'échanger ? Contactez-nous !