• Alexis Mahalin

Les 8 piliers de la gamification !




L’égaiement de vos formations par la gamification


La notion de gamification ou ludopédagogie en français peut proposer aux collaborateurs un apprentissage par le jeu, dans lequel les apprenants deviennent des joueurs à part entière. En entreprise, vos formations, vos ateliers peuvent évoluer et prendre le pas vers la gamification et laisser place aux serious games.


Pour en déceler les avantages, nous devons comprendre l’impact des jeux, et tout particulièrement des jeux vidéo, sur l’individu.


Que se passe-t-il lorsqu’une personne joue à un jeu vidéo ? Pourquoi placer l’apprenant en position de joueur ?

Demandez à vos enfants, votre entourage ou peut-être l'avez-vous déjà expérimenté par vous-même : le jeu provoque chez l’individu un engagement parfois très fort, un challenge quasi-constant, une volonté de s’améliorer ou de progresser et une concentration telle que le temps défile sous nos yeux sans s’en rendre compte.


Chaque niveau est plus intéressant que le précédent. Imaginez-vous, tout cela, retranscrit dans vos ateliers ou modules de formation sur une compétence précise ? L’impact que cela pourrait avoir sur la motivation et l’engagement de vos collaborateurs ? C’est là tout l’objectif et l’efficacité de la gamification en formation : atteindre le flow.


Vos collaborateurs ne sont plus des apprenants mais bien des utilisateurs/joueurs distincts qui évoluent au sein d’une réalité plus ou moins virtuelle par le biais d’un système de badges, de niveaux… Dès les premières minutes, ils oublieront qu’ils sont en formation et se laisseront transporter par l’expérience du “game”.


Vos appréhensions, envolées.


« Les jeux vidéo rendent violent »

Mis à part quelques gaulois résistants encore et toujours, les mentalités ont grandement évolué et heureusement ! De nos jours, on s’attaque davantage aux réseaux sociaux, en critiquant en permanence le système et l’expérience des utilisateurs. À chaque nouvelle innovation, l’incompréhension provoquée par l’aspect générationnel peut engendrer débats et critiques jusqu’à ce que cela soit passé de mode.


Les jeux vidéo ne sont actuellement plus considérés comme végétants, dangereux ou addictifs . L’efficacité de cet outil ludique ne se présente plus : il met en marche un grand nombre de mécanismes chez le joueur activant entre autre le processus d’apprentissage. À quoi est dû ce changement de mentalité ? Les études scientifiques ont réussi à prouver que le jeu vidéo a des aspects bénéfiques, également pour les apprenants et leur montée en compétences.


Deux raisons principales à cela : les adultes qui ont découvert les jeux vidéo étant enfants sont devenus adultes et sont aujourd’hui, des collègues de travail et des managers. La plupart des humains aime jouer, c’est le processus de ludification ! Dès tout petit, on commence par jouer. (le hochet du bébé, par exemple, l’imitation des parents, etc). Finalement, qu’est-ce qui nous fait aimer les jeux vidéo ?

  • La narration, le storytelling

  • La progression, le challenge

  • Les récompenses, les choix

Une liste non-exhaustive des éléments que l’on trouve dans le jeu et qu’on peut intégrer à nos formations.


Comprendre le contexte d’apprentissage



La gamification peut intrinsèquement motiver l’apprenant, vous pouvez bien évidemment l’intégrer dans vos parcours en blended learning. L’utilisation du déplacement pédagogique, par exemple, permet à l’apprenant de sortir de son contexte de travail quotidien pour se plonger dans un nouvel univers fantaisiste ou de fiction.


On propose alors à l’apprenant des challenges, des défis à relever pour apprendre un métier, s’intégrer en tant que nouveau collaborateur ou encore renforcer ou approfondir un sujet d’entreprise (outils, machine, commerce, management, etc).


À la différence d’une progression classique, la gamification permet d’apprendre de façon ludique et dynamique sans pour autant mettre de côté l’opérationnel chez l’apprenant. Tout ce qu’il apprend au sein de sa formation gamifiée doit pouvoir être réutilisé dans son travail au quotidien, que ce soit en termes de compétences ou de connaissances.


La gamification repose sur une observation assez simple : plus vous investissez de temps dans la logique scénaristique, le divertissement, et les objectifs liés à la gamification (récompenses, sanctions, défi, curiosité, reconnaissance) en somme, toute la panoplie de la motivation intrinsèque et extrinsèque, plus on augmente chez l’apprenant son engagement au sein de son parcours de formation.


L’approche succincte de la gamification dans notre article n’a pas pour objectif de se consacrer à « comment gamifier ma formation » mais là sont les grands points à traiter. Nous en parlerons dans un prochain article !


Notre objectif est de vous faire prendre conscience de l’impact que pourrait provoquer la gamification au sein de vos formations en ligne, vos ateliers ou bien lors de vos moments en présentiel. En cela, nous vous proposons d’étudier les 8 piliers de la gamification.



L’efficacité de la gamification en 8 piliers !



• Fierté et auto-motivation : Challenger l’apprenant, c’est lui offrir la possibilité de réussir un défi, une épreuve. Cet accomplissement déclenche chez lui de nombreux neurotransmetteurs (dopamine, endorphine, etc). En conséquence, l’apprenant conserve sa motivation et l’engage même à poursuivre la formation tout en montant en compétences. Les récompenses sont également une source de motivation : les badges, la réussite d’un niveau compliqué…Attention toutefois à bien cibler le niveau de difficulté pour ne pas avoir l’effet inverse et décourager les apprenants.


Aspect collaboratif : Dans une démarche gamifiée, la mise en place de l’intelligence collective permet de faire face aux problèmes auxquels les apprenants peuvent être confrontés. Ils doivent nécessairement réfléchir et avancer ensemble pour trouver des solutions et des ententes. Un véritable défi communicationnel et un progrès dans les relations sociales en entreprise. La collaboration aide à développer les compétences et connaissances de chacun, le but d’une formation.


Comportement émotionnel : La stoïcité n’est pas forcément la meilleure manière d’apprendre. Être passif dans sa formation, que l’on soit dans un moment synchrone ou asynchrone, n’est pas une bonne solution. L’apprentissage passe par les émotions, il est important de prendre en compte chaque étape de l’apprentissage. Comprendre l’apprenant, l’accompagner dans ses démarches, réduire son stress en lui permettant d’anticiper, de lui donner des indices lorsqu’il est coincé, etc. En somme, une approche consciente et inconsciente permet à l’apprenant d’apprécier sa formation, y compris dans les entreprises. Les émotions se font ressentir dès les premières minutes de jeu, comme l’adrénaline qui reflète l’envie de réussir.


Il existe un gouffre entre « suivre une formation » et « vivre une formation ».


Dialogue et communication : La gamification doit proposer à l’apprenant des dialogues, des choix où l’erreur peut le faire progresser, à chaque étape. L’interactivité est la clé de la gamification.


Résolutions de problèmes : La gamification offre un défi, une mission à l’apprenant. Il doit réussir, étape par étape, à résoudre les difficultés auxquelles il fait face, seul ou en collaboration ! En y parvenant, il accède au point n°1 que l’on a défini précédemment.


• Culture et curiosité intellectuelle : L’interactivité proposée par la gamification rend l’apprenant acteur de son apprentissage. « Ok, on me demande de faire ça, je dois cliquer là », « mince je découvre une nouvelle information » comment va-t-il réussir à la gérer ? « Ah, et on enchaîne avec une énigme, il faut que je réfléchisse. »

On peut apprendre efficacement et rapidement par la mise en situation, la découverte et plus généralement la formation gamifiée.

Attention à la difficulté de conception d’un parcours gamifié ! La gamification doit être scénarisée.


Bien conçue, elle peut s’adapter à vos objectifs. À contrario, elle peut être désengageante voire inutilisable pour l’apprenant.


Pensez à votre fond pédagogique (quelle est ma cible ? Que faut-il transmettre ? Quels objectifs dois-je atteindre ?) avant votre forme. (comment je vais m’y prendre ?)


Imagination et créativité : La gamification offre une infinité de possibilités pour aborder vos sujets, c’est un outil pédagogique complet. Généralement, nous conseillons de vous inspirer de la pop culture et non d’une scénarisation avant-gardiste. Lors de la construction de vos parcours, veillez à conserver une approche cohérente ! Vos scénarisations doivent se rapprocher au plus proche de votre réalité.


Par exemple, utiliser l’univers de James Bond 007 car la discrétion est aussi importante que dans les lois RGPD ou dans les métiers à secrets professionnels. S’inspirer de l’univers d’Harry Potter pour des parcours en école peut s'avérer être une idée parmi d’autres. C’est le principe du déplacement pédagogique.


Pensée critique et éthique : L’apprenant est donc dans une formation gamifiée. S’il prend telle ou telle décision, quel impact cela va-t-il avoir sur sa progression, sur ses récompenses ? En fonction des informations qu’il sélectionne, des choix que l’apprenant fait et de son intuition, son jugement va s’en voir modifié. En se confrontant à différentes situations (modalités pédagogiques variées), l’apprenant est à même de progresser et de vivre sa formation de manière ludique.


Désormais, vous connaissez les grands points de l’efficacité de cette fameuse gamification. Dès les premiers instants d’un jeu, dès les premières lignes d’un contenu de formation, le but est que vos apprenants soient capables de mettre en œuvre un nombre important de mécanismes. Et cela dans l’espoir, qu’au terme du parcours, ils soient tous capables de restituer et de mettre en œuvre ce qu’ils ont appris. Les serious games sont vos amis, le digital learning l’est aussi évidemment !


Il ne vous reste plus qu’à intégrer la gamification dans vos parcours de formation et pourquoi pas dans votre management…
 

Envie d'en savoir davantage sur la digitalisation ? Abonnez-vous à notre newsletter !