Rechercher

Ingénieur pédagogique, un métier d’avenir ?



Quelques mots sur l’ingénierie pédagogique


Aux yeux de tous, ce métier porte plusieurs casquettes : conseiller pédagogique, concepteur pédagogique ou encore responsable pédagogique. En réalité, au centre de tous ces termes apparaît un métier plus novateur, celui d’ingénieur pédagogique.


Lorsqu’un enseignant-formateur ou une entreprise souhaite améliorer la qualité de ses enseignements ou de sa formation, les ingénieurs pédagogiques sont fortement recommandés. Ces derniers sont à même de concevoir l’ensemble des supports numériques (présentiel et/ou e-learning à distance) en ayant pour projet : la montée en compétences progressive et l’engagement des apprenants.


Pour y parvenir, ils prennent en compte de l’ensemble des critères propres à la pédagogie : cible apprenante, objectifs pédagogiques, contraintes d’enseignements, etc.


De la même façon qu’un architecte doit réfléchir à un plan avant de construire une maison, l’ingénieur pédagogique a pour mission de créer à partir d’un contenu existant ou non, une architecture pédagogique, grâce à un grand nombre de ressources. In fine, il pourra vous accompagner dans la mise en œuvre et le déploiement de cette formation.


Dans l'idéal, l'ingénieur pédagogique ne travaille jamais seul. En effet, en entreprise, il est souvent au cœur d’une équipe pédagogique gérée par un chef de projet composée d’experts pour le contenu, de graphistes et de développeurs en fonction des besoins.


Pourquoi devez-vous prendre au sérieux l’ingénieur pédagogique dans la gestion de vos dispositifs de formation ?


1. Le design pédagogique

Au travers des critères liés à l’ergonomie, comme la lisibilité, la cohérence ou l’accessibilité des contenus par exemple, il sait comment concevoir des supports de formation pour mieux engager et motiver vos apprenants.


2. Un génie du numérique

L’ingénieur pédagogique maîtrise de nombreux outils et privilégie le fond avant la forme. C’est un adepte des formations hybrides. La conception du dispositif (architecture pédagogique, conception générale et conception détaillée) passe avant la production des supports de formation. En s’informant sur les nouvelles innovations technologiques, il peut rapidement prendre en main un nouvel outil adapté à vos besoins.


3. L’apprenant, acteur de son apprentissage

L’ingénieur pédagogique se doit de posséder des compétences en neuropédagogie. Il sait comment l’être humain apprend. Il joue sur les capacités attentionnelles et peut opter pour un déplacement pédagogique si la situation s’y prête (placer l’apprenant en immersion dans une situation ludique favorisant la montée en compétences). Il pourra même créer des parcours de formations en fonction du niveau des apprenants et mettre en place une certification après évaluation pour féliciter l’apprenant de la complétion ou non de la formation.



Finalement, utiliser l’ensemble des ressources et des compétences de l’ingénieur pédagogique vous permettra d’améliorer votre parcours de formation en termes de pédagogie différenciée (s’adapter au niveau de l’apprenant) et d’hybridation de formations (alternance des modalités d’enseignement).


Quelles sont les qualités de ce métier ?


L’ingénierie pédagogique est un métier complet ! Découvrons ensemble quatre qualités qui font de ce métier un incontournable sur le marché du travail.



1. Un métier régit par la curiosité

Le concepteur pédagogique a soif d’apprendre. En apportant son expertise aux clients, il découvre alors des contenus de tout horizon. Il doit donc les découvrir, se les approprier et les réinterpréter de la manière la plus pédagogique possible. Il doit également être passionné par l’évolution des technologies (logiciel, outils pédagogiques, etc.) dans leur ensemble et pas uniquement par celles dites de formation.


2. La créativité

L’ingénieur pédagogique doit être doté d’une créativité sans faille lui permettant d'innover en termes d’activité, de méthodes et de ressources.


3. Les interactions sociales

Un ingénieur pédagogique doit être à l’écoute de son allocutaire et partager ses connaissances. Il est parfois très compliqué pour un enseignant de remettre en question ses méthodes de transmission de savoir.


4. La vision des supports

Les supports répondent-ils aux critères ergonomiques ? On dit toujours, le fond avant la forme mais, la forme ne doit pas pour autant être négligée ! L’ingénieur pédagogique est capable de répondre à ces besoins.


Finalement, l’ingénieur pédagogique est capable de concevoir des supports pédagogiques adaptés à n’importe quelle modalités de formation, aux contraintes fournies pas le client et aux besoins d’apprentissage en utilisant méthodes et outils adaptés aux situations.



En complément de cela, il sera capable de vous accompagner dans la mise en œuvre des évaluations puisqu’il maîtrise l’art des quizz (diagnostique, formatif et sommatif) ainsi que des feedbacks !

Les avantages et inconvénients du métier




L’ingénierie pédagogique est un emploi au cœur de la transmission des savoirs et de la formation. En somme, aider les formateurs à mieux enseigner. Les journées d’un ingénieur pédagogique ne sont jamais les mêmes, il ne connaît donc pas la routine. Ce renouvellement permanent des tâches est motivant pour ce responsable pédagogique. Il entretient une dynamique positive au sein du poste.


Un ingénieur pédagogique aura de nombreuses responsabilités auprès de plusieurs clients. Il peut intervenir dans la gestion des formations en entreprise, en école, à l’université ou un autre poste lié aux métiers de l’enseignement.


Il doit donc être rigoureux, organisé et disponible pour ses clients. Il doit accepter des horaires de travail flexibles et être au point dans les relations humaines et les relations à distance.


Incontestablement et comme tout métier en lien avec un environnement numérique, l’ingénieur pédagogique doit s’actualiser en permanence : rester à jour, opérer des veilles digitales. Nous ne sommes jamais experts à 100% de notre domaine !


L’apprentissage c’est tout au long de sa vie. Une citation de Léonard de Vinci nous rappelle que “L’apprentissage est la seule chose que l’esprit n’épuise jamais, ne craint jamais et ne regrette jamais.”


Comment devenir ingénieur pédagogique ?


Les personnes souhaitant intégrer un métier lié à l’ingénierie pédagogique possèdent à minima un BAC+3 / BAC+5 en ayant suivi des cours à l’université. Beaucoup de masters permettent d’intégrer ce corps de métier :


• Ingénieries des formations

• Technologie de l’éducation et de la formation

• Les sciences de l’éducation



Il existe de nombreuses autres écoles mais, toutes doivent être validées par le RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) afin d’être reconnues compétentes dans ce domaine.

Autrement, si vous êtes en reconversion professionnelle dans le milieu de l’éducation, vous pouvez suivre des formations en ligne ou en présentiel par l’intermédiaire de votre CPF (Compte personnel de formation).


N’oubliez pas que l’université, les formations en ligne (CPF) ou toutes autres formations ne seront pas suffisantes pour exercer ce métier toute sa vie. La veille digitale doit être au centre de vos préoccupations.


En résumé ?


Être ingénieur pédagogique c’est avant tout vouloir aider les autres à rendre leurs cours, présentations plus attrayants, efficaces et pérennes dans le temps. Les ingénieurs pédagogiques sont considérés comme « les enseignants des enseignants ».


Un métier d’avenir qui entremêle créativité, transmission et innovations technologiques qui, entouré d’une équipe et d’un chef de projet, peut vraiment apporter de l’aide aux écoles, aux entreprises et plus généralement aux métiers de l’enseignement.


Un emploi qui mérite sa place dans les métiers de l’enseignement au sein des écoles universitaires ou dans l’éducation professionnelle.

 

vous souhaitez recevoir les actualités sur la digitalisation ? abonnez-vous à notre newsletter !