• Alexis Mahalin

Le mobile learning, plutôt pour ou contre ?

Dernière mise à jour : 15 avr.



Pourquoi faut-il s’intéresser au mobile learning ?


Le mobile learning permet à vos collaborateurs de se former où ils le souhaitent. En France, 95% de la population détient un téléphone mobile et 75% d’entre eux ont un smartphone. Le fait de posséder un téléphone vous permet de suivre une formation, c’est quand même merveilleux !


La digitalisation des formations ne cesse de s’améliorer et le mobile learning fait actuellement partie des modalités pédagogiques en pleine évolution. Les apprenants apprécient cet usage du smartphone, ils savent (presque) tous parfaitement s’en servir.


Aujourd’hui, nombre d’entreprises utilisent le responsive design ce qui permet aux contenus de formation de s’adapter sur ordinateur, tablette ou smartphone. Cependant, d’autres entreprises au contraire se spécialisent majoritairement dans la formation sur mobile. Le terme « mobilité » est souvent associé avec mobile learning. Qu’il s’agisse de déplacement sur le terrain, sur son lieu de travail ou dans les transports, les collaborateurs ont la possibilité de suivre votre parcours de formation.


L’apprenant doit avoir le choix.

Pour cela, le mobile learning est la solution qui semble la plus adaptée. En effet, les collaborateurs apprenants peuvent avoir accès à la formation au moment et à l’endroit qui leur conviennent le mieux, tout simplement grâce au digital. Encore faut-il être capable de concevoir un parcours de formation adapté au mobile learning ! Par ailleurs, le micro learning est souvent utilisé dans les contenus mobile learning. Le micro learning propose des contenus courts allant de 30 secondes à 3 minutes.


À en lire la première partie, le mobile learning résonne comme la solution miracle à tous nos problèmes de formation digitale. Certainement pas ! Procédons comme une dissertation : pour ou contre le mobile learning et, pourquoi pas, l’utiliser finalement ?


Le mobile learning, c’est un grand OUI !


Le mobile learning, comme toute digitalisation, est un gain de temps et d’argent ! Nul besoin d’équipements, de bureaux, etc. Le téléphone est aujourd’hui considéré comme l’allongement de notre bras. On est d’accord, ça peut effrayer, mais malheureusement, c’est la vérité. L’apprenant a déjà l’outil de formation en permanence sur lui, de plus, il est capable de chercher des informations complémentaires.


Outre l’utilisation simplifiée du smartphone, la force du mobile learning, c’est d’être capable de cibler un grand nombre de secteurs ne travaillant pas derrière un bureau mais sur le terrain ! Il en va de même pour les salariés nomades qui n’ont pas accès au présentiel. Le but est, avant tout, d’obtenir des résultats positifs lors du parcours pédagogique.



La solution mobile learning permet un « Fast learning ». En somme, répondre à un besoin immédiat à travers des capsules elearning par exemple, grâce au digital. Étant donné que l’accès aux informations est disponible instantanément, il est possible que les utilisateurs y reviennent régulièrement.


Le téléphone est un outil ludique. Il facilite l’engagement de l’apprenant. L’utilisation du téléphone est généralement automatisée par l’individu, tous les apprenants sont équipés d’un smartphone à l’heure actuelle. Il est plus simple pour eux d’utiliser son téléphone qu’un nouveau support qu’ils ne connaissent pas. En parlant d’engagement, le mobile learning permet aux collaborateurs apprenants d’échanger plus facilement entre eux ce qui vient renforcer l’apprentissage (social learning).


Avec toutes les possibilités d’adaptabilité et de design, les formations proposées sont très interactives, gamifiées et ergonomiques. Finalement, tout est pensé pour happer les participants à la formation.


Le mobile learning, certainement pas.


Mettre en place une solution mobile learning n’est pas chose aisée. Choisir un LMS répondant aux critères responsive ou spécialement adapté aux formats téléphones n’est pas si évident que ça. Incontestablement, le LMS se doit d’être compatible avec tous les systèmes d’exploitations (Android, iOS, Windows, BlackBerry…) pour répondre aux attentes du collaborateur. Aussi, la qualité du support peut mettre en difficulté l’accès à l’apprentissage. Un collaborateur n’a probablement pas le téléphone dernier cri. C’est une information à prendre en considération !


Pour suivre une formation sur téléphone, il ne faut pas avoir de coupure réseau ou perdre la connexion à Internet. Point positif, certaines formations mettent en place un contenu téléchargeable pour y avoir accès hors connexion.


Dans chaque avantage, on y trouve un inconvénient. « Une formation quand on veut, où on veut ! » Alors oui, mais essayez de suivre une formation dans les transports en commun… Beaucoup de distracteurs vont apparaître : bruit, mouvements de foule… ce qui ne facilite pas l’apprentissage, bien au contraire.


« Un engagement plus fort ». Effectivement, nombre d'éléments favorisent cela : utilisation du téléphone, gamification, collaboration entre pairs… Pourtant, l’attention de l’apprenant se voit chamboulée. On observe une perte de la concentration car l’effet de distraction du smartphone réduit drastiquement les capacités d’apprentissage ! Une nouvelle notification, un changement d’application, parler avec un interlocuteur… L’apprenant étant régulièrement interrompu, apprendre devient un véritable défi.


Il en va de même avec le micro learning. Cette pratique est une excellente idée pour apprendre une notion, une explication brève sur un concept mais, il est impossible d'en contrôler la réalisation ! De ce fait, on voit apparaître un apprentissage fragmenté qui peut s’éterniser sur un très long moment. Pensez à cadrer vos apprenants si vous êtes dans cette situation.


Finalement pourquoi pas !


Ici, nous n’affirmons pas que le mobile learning est la solution adaptée ou qu’il faut impérativement la fuir. Il faut probablement voir le mobile learning comme un complément d’apprentissage ou un renforcement des compétences acquises.


Le mobile learning est beaucoup plus efficace s’il est pensé comme un support venant se greffer sur une formation blended complète et structurée. De plus, de nombreuses solutions existent pour améliorer un parcours de formation.


Finalement, le mobile learning est une bonne solution lorsqu’elle est un des éléments d’une formation blended, les résultats pédagogiques sont plus glorieux.


 

Abonnez-vous à notre newsletter !