• Alexis Mahalin

La formation idéale pour les collaborateurs, par les collaborateurs !

Dernière mise à jour : 6 oct.



Une remise en question nécessaire !


Depuis quelques années, les formations digitales fulminent de toute part, pour le meilleur et pour le pire ! L’enseignement numérique connaît, de ce fait, un développement florissant délaissant peu à peu la posture académique traditionnelle de l’enseignant.



Observation faite, la majeure partie des enseignants et formateurs ne trouvent plus leur place au sein des formations en ligne, créant frustration et consternation. L’apparition des MOOCs (Massive Open Online course) ou autres cours en ligne pour les étudiants, ont réussi à rendre « obsolète » l’enseignement pédagogique classique.


Pourtant, le monde de la formation synchrone (face-à-face) a encore de beaux jours devant lui. Le formateur doit changer ses habitudes, se réinventer, monter en compétences dans ce domaine qu’il affectionne tant. Pour ce faire, il doit revoir ces méthodes, ces stratégies pour favoriser et faciliter l’apprentissage de l’apprenant, le développement entre pairs et son expérience d’apprentissage.


Cette méthode pédagogique du peer-to-peer learning (apprentissage par les pairs) développée par le professeur Eric Mazur répond parfaitement à ces nouvelles stratégies de pédagogie. Il propose une approche innovante brisant complément les codes de l’enseignement traditionnel. Le formateur conserve son statut d’expert mais n’a plus le rôle de transmetteur sachant. Il devient au sein des différentes sessions, l’accompagnateur facilitateur des étudiants.


Le peer-to-peer par Rachel Beaujolin


Rachel Beaujolin est une professeure de NEOMA Business School (école de commerce). Dans l’une de ses interviews, elle nous fait part de sa vision du peer-to-peer learning. Selon elle, l’enseignant doit être capable de mettre en place des méthodes, pour que ses savoirs soient partagés, échangés et formalisés sans qu’il n’ait besoin de les communiquer à l’apprenant.


Le peer-to-peer learning est une méthode d’apprentissage qui connaît beaucoup d'anglicisme : peer learning, peer teaching, social learning. Dans la réalité, le principe du peer-to-peer reste le même : apprendre des autres. C’est un concept bien spécifique qui améliore l’expérience globale d’une équipe composée de pairs en plein apprentissage.


Au sein de l’entreprise, comment faire circuler le savoir ? C’est tout le défi des managers ! Les formations proposées aux collaborateurs sont souvent peu engageantes. Dans ce cas, comment y remédier ? Comment faire pour que chaque pair soit engagé ?



Rien de plus simple, optez pour le blended learning (mixer les modalités d’apprentissage). Placez vos contenus théoriques dans des modules e-learning interactifs et motivants. Privilégiez la méthode peer-to-peer learning pour les moments synchrones (cas pratique, échanges de connaissances, discussions). Opter pour cette méthode permet de développer des relations sociales en interne, et faire que l’expérience de chaque pair soit optimale. Cela favorise vraiment l’apprentissage et les liens sociaux.


Attention ! N’oubliez pas que la formation en blended learning ne supprime pas le formateur ou l’enseignant ! Elle permet une autre approche de l’apprentissage, c’est une solution différente de ce que l’on a l’habitude de voir. L’objectif du formateur est de faire circuler les connaissances et informations essentielles entre les apprenants pour favoriser leur montée en compétences, pas de flatter son égo personnel. :)


La création d'une communauté d'apprentissage renforce les liens sociaux entre les collaborateurs. De nombreuses études en sciences de l’éducation et en neurosciences ont prouvé que l’apprentissage par les pairs améliore drastiquement l’ancrage des connaissances, au-delà de valoriser chacun dans ce qu’il est capable d’apporter aux autres !


Le formateur doit accompagner les apprenants dans le partage des savoirs au travers des méthodes qu’il met en place. La principale difficulté ne se situe pas dans le mode d’enseignement, mais dans les relations sociales entre les pairs : cela peut vous paraître fou mais l’échange, l’écoute ce n’est pas si évident que ça entre les collaborateurs dans une équipe. Beaucoup d'entreprises rencontrent des difficultés communicationnelles, et des expériences relationnelles complexes. Là réside souvent, le problème d’une formation engageante.


L’apprentissage par les pairs (peer-to-peer) favorise l’esprit de collaboration chez les apprenants. Le collaborateur en tant que simple spectateur de la formation manque cruellement d’interaction. La résolution des problèmes, la confrontation des idées n’existe pas… En formation traditionnelle, on ne partage qu’un seul point de vue, celui du formateur.


L’exemple de l’école 42 à transposer dans vos entreprises !



42 est une école basée sur l’apprentissage par les pairs (peer-to-peer). Elle a été fondée en 2013, par Xavier Niel. Cette école sort des sentiers de la pédagogie classique et propose aux étudiants une méthode répondant aux besoins du nouvel enseignement. Ce système d’apprentissage par les pairs fonctionne et les résultats sont irréfutables. L’école 42 arrive en tête du classement des meilleures écoles informatiques de France. Comme quoi, pas mal comme méthode pour apprendre !


Que faut-il en retenir ? Aujourd’hui, beaucoup d'entreprises font face à un manque de talent, rencontrent des difficultés de recrutement, etc. Pourtant, Xavier Niel est persuadé que certains profils, ignorant parfois eux-mêmes leurs compétences, ont les capacités de transmettre leurs connaissances aux autres, s’ils sont encadrés et accompagnés, ce sont bien ces deux derniers points sur lesquels il faut se concentrer.


En entreprise, la formation est un incontournable. Parfois, elle est même obligatoire pour mettre à jour les compétences de ses collaborateurs. Véritable bête noire au travail, l’adulte doit être motivé à suivre le parcours qui lui est proposé !


L’exemple de Schoolab d’Anne-Laure Walter et Paul Granier


Dans l’un de nos articles, nous avons interviewé Anne-Laure Walter (training & skills development manager) et Paul Granier (head of education programs) du studio d’innovation Schoolab.


Pour vous fournir un peu de contexte, Paul Granier devait mettre en place un programme de formation à la « gestion de projet » pour l’une de ces alternantes. Quel dommage de créer tout un parcours de formation pour un seul apprenant, vous ne trouvez pas ? Il a donc lancé une invitation, en interne, pour rejoindre la formation.


Les inscriptions fonctionnant bien, cela a pris une tout autre dimension. Il demande alors de l’aide à d’autres collègues pour intervenir sur le projet (intervention des collègues sur le temps de travail sans entacher leur journée). Le succès de la formation étant au rendez-vous, ils ont réitérer l’opération puis de nombreux autres projets. De là est né chez Schoolab le social learning (peer-to-peer learning).


Un énoncé marquant que vous avez probablement déjà tous et toutes entendu(e)s : « Ça prend du temps ce genre de projet et du temps, on n’en a pas. ».


Pourtant, réfléchissez-y bien, on a toujours le temps. Il faut simplement le trouver. Généralement, le temps n’est pas le problème principal. Derrière cette notion se cache en réalité « la priorité de vos tâches ».


Vous êtes parfois sollicité pour telle ou telle question. Prendre du temps pour concevoir un parcours de formation adapté à tous permettra aux collaborateurs de gagner en efficacité et par conséquent de ne plus vous solliciter.


Finalement, tout le monde y gagne ! L’objectif est de faciliter la montée en compétences des collaborateurs sur des sujets divers pour les rendre polyvalents et cela de façon ludique et engageante.


Alors attrapez un papier et un stylo et trouvez du temps pour utiliser le concept de l’apprentissage en blended learning en mixant cours en ligne et peer-to-peer learning (présentiel). Il s’agit là d’un exemple. En fonction des besoins, les modalités peuvent varier :’) !

 

Envie d'en savoir plus sur la digitalisation ? Abonnez-vous à notre newsletter !