• Agnès Bryon

La digitalisation des formations : pourquoi se lancer ?

Dernière mise à jour : 14 avr.

La crise sanitaire a réellement accéléré la transformation digitale des formations. Elle a surtout permis de faire évoluer la mentalité des différents acteurs. Les entreprises et les organismes de formation modifient leur stratégie et ne cessent de diversifier leurs offres de formation et nous voyons apparaître une “course aux formations en ligne”. Elles semblent être une solution idéale pour les entreprises, les coûts sont réduits, le contenu est facilement diffusable auprès des apprenants, l’image marketing est améliorée etc...


Mais alors, qu’est-ce qu’une formation en ligne et pourquoi se lancer dans un projet de transformation de ses formations pour les digitaliser ?


Mais qu’est-ce qu’une formation en ligne ?


La formation en ligne ou digital learning est une formation ou un parcours de formation qui utilise au moins un outil numérique (ordinateur, smartphone, tablette mais aussi logiciel d’animation de présentiel, quizz intéractif, vidéos, etc…).

Il existe donc de nombreuses solutions de parcours de formation en digital learning possibles : classe virtuelle, e-learning, mobile learning (pour en savoir plus sur le mobile learning c'est ici), réalité augmentée…


Dans l’idéal, toute acquisition de compétences (et donc toute formation) devraient faire appel à plusieurs méthodes et plusieurs modalités, c’est ce qu’on appelle le Blended Learning ou formation mixte.

Une modalité pédagogique digitale peut très bien être déployée lors d’un moment d’apprentissage qui réunit les élèves physiquement dans un même lieu si elle contribue à la montée en compétences et à l’apprentissage des collaborateurs. A contrario, une formation à distance n’est pas obligatoirement uniquement digitale, elle peut comprendre aussi des modalités pédagogiques en physique (des ateliers, TD, mises en pratiques…) où l’apprenant s’exerce seul ou en groupe.


Le point le plus essentiel reste la montée en compétences effective et l’apprentissage des apprenants, même à distance. Les différentes modalités pédagogiques déployées en digital learning doivent dépendre des objectifs pédagogiques de la formation et non pas des outils digitaux utilisés. Pour le dire autrement, pensez d’abord à l’efficacité de votre formation avant de penser aux moyens !


Notons qu’il y a, dans la digitalisation des formations, deux autres types de méthodes d'apprentissage possibles :


Les situations d’apprentissage dites “synchrones” : l’apprenant et le formateur sont présents au même moment dans l’acte de formation (classe virtuelle, coaching, mise en pratique filmée…), l’apprentissage se fait au même moment pour les apprenants.


Les solutions d’apprentissage dites “asynchrones” : l’apprenant et le formateur évoluent de manière décalée dans le temps. Souvent, l’élève effectue un travail, une action, que le formateur évaluera ou corrigera ensuite un autre moment. C’est le cas des quizz dans les modules e-learning, des travaux à rendre entre chaque sessions (sous forme de questionnaires, de rédactions ou même de vidéos) ou encore des forums de discussions.


Les moments de formation asynchrones enlèvent une contrainte majeure de la formation pour les entreprises : le temps, qui est un des enjeux les plus importants. . En effet, chaque participant peut gérer son temps de formation à sa guise, les outils étant à sa disponibilité à tout instant. Egalement, cela permet aux responsables formations d’effectuer un suivi régulier plus précis et une meilleure évaluation des compétences acquises. Il est plus aisé de se tenir informé des progrès réalisés par les apprenants et d’identifier les plus en difficulté face à la progression de leurs formations.




Pourquoi se lancer dans une transformation digitale des formations ?


Lors de la crise sanitaire, beaucoup d’entreprises et d'organismes de formation ont dû se lancer dans un processus de transformation digitale d’une partie de leur activité.


Ne pouvant plus se réunir dans un même lieu, beaucoup de formations ont, dans un premier temps, été annulées. Cependant, la formation professionnelle offre une valorisation du capital humain pour l’entreprise qui se révèle d’autant plus primordiale dans le contexte actuel. Il a donc fallu se tourner vers les formats numériques et des méthodes pédagogiques plus souples et plus adaptées aux contraintes que rencontrent les entreprises.


Certaines organisations avaient déjà commencé à se pencher sur la question du digital learning, car ce dernier possède de nombreux avantages aussi bien pour l’entreprise que pour les collaborateurs.

Comme évoqué précédemment il existe différents types de formation digitale et les récentes évolutions du secteur tendent à favoriser le blended-learning. L’efficacité pédagogique des formations mixtes est bien supérieure à celle des formations classiques, la variété des méthodes d’apprentissage favorise l’engagement et facilite la montée en compétences des collaborateurs.


La conception de nouveaux contenus de formation en digital learning et la formation des équipes de formation représentent certes un coût initial pour l’entreprise. Il faut s’équiper de matériel (ordinateurs, tablettes, téléphones portables, écrans, etc…), de logiciels bien sûr (notamment les plateformes LMS pour “learning management system”), mais il faut aussi former les formateurs, concepteurs et animateurs. Leurs métiers sont en pleine transformation.


Cependant, les formations mixtes adoptant plusieurs modalités distancielles évitent de nombreux frais (de lieu, de déplacement, de “bouche”, d’hébergement…) et n’imposent aucune contrainte géographique aux apprenants et aux formateurs. C’est l’un des enjeux les plus importants de ce type d’apprentissage, la distance. Ces nouvelles formations sont les solutions à (presque) tous vos problèmes, surtout au niveau de la gestion économique, c’est une vraie stratégie pour laquelle il faut opter !



Pourquoi est-ce intéressant de faire ce choix ?


Digitaliser ses formations apporte de nombreuses plus-values à votre formation. En effet, si votre formation comprend des e-learning alors l’apprenant pourra apprendre à son rythme. Lorsqu’il complètera son module e-learning, il pourra effectuer des retours en arrière ou passer plus du temps sur un élément qui lui pose problème, qu’il a du mal à comprendre ce qui est plus compliqué en présentiel avec un formateur et d’autres apprenants.


Grâce à la digitalisation de formation vous pouvez mettre en place une pédagogie différenciée. En effet, il est possible de faire des parties théoriques, des exercices en fonction du niveau de vos apprenants pendant leur apprentissage, y compris en entreprise. Eh oui, même lors d’une formation professionnelle.


Avec la digitalisation, il est possible d’apprendre de manière ludique. En effet, vous pouvez faire ce qu'on appelle un déplacement pédagogique. Vous vous demandez peut-être ce qu’est un déplacement pédagogique ? Le déplacement pédagogique consiste à plonger vos apprenants dans un autre univers que celui de leur travail. Vous pouvez les immerger dans n’importe quel univers : Harry Potter, retour vers le futur ou encore l’espace !

Une autre possibilité s’offre à vous : celle de les faire partir dans un univers que vous inventez de A à Z. Intégrer un déplacement pédagogique dans votre formation digitale motivera vos collaborateurs à participer à la formation. De plus, cette méthode a déjà fait ses preuves ! Les résultats sont plus positifs lorsque cette méthode de déplacement pédagogique est utilisée.

Les contraintes des formations digitalisées


Dans la digitalisation de formation, comme dans tout domaine, il existe quelques contraintes.


L’une des contraintes est le temps des modules e-learning. En effet, il faut éviter les modules de plus de 30 minutes. Il s’agit du temps maximal d’un module e-learning. Toutefois, pour pallier à cette contrainte de temps, vous pouvez diviser votre formation en plusieurs modules e-learning.

N’hésitez pas à rendre les apprenants actifs lors de leur formation. Pour cela, vous pouvez mettre en place des quiz, etc. En effet, si celui-ci est passif c’est-à-dire qu’il doit scroller sur le module e-learning avec de longs paragraphes à lire. Il va se lasser ce qui peut amener à l’abandon de votre collaborateur.


De plus, de longs paragraphes ne permettront pas à votre apprenant d’ancrer une connaissance alors qu’un quiz, par exemple, pour l’aider à ancrer cette connaissance et à comprendre grâce aux feedbacks si sa compréhension est bonne ou non. Et surtout, le feedback doit lui expliquer pourquoi il s’agit d’une bonne ou d’une mauvaise réponse.

Il est important de ne « laisser personne dans la nature ». Par le biais de cette expression, on entend qu’il faut éviter tout risque d’abandon. Pour cela, vous pouvez mettre en place un tutorat ou un forum. Mais vous pouvez aussi choisir de faire votre formation en blended learning c’est-à-dire en mixant les modalités (e-learning, classe virtuelle, présentiel).


Un parcours de formation mixte vous permet de faire des classes virtuelles pour vous assurer de la compréhension de vos collaborateurs ou encore pour répondre aux éventuelles questions qu’ils peuvent avoir par rapport aux modules e-learning, à la formation. Vous pouvez programmer des temps de présentiel. Ces derniers peuvent être intéressant pour faire des mises en situation ou encore des ateliers de co construction.


Si vous souhaitez mettre en place une classe virtuelle pour expliquer une notion. Faites attention à la zoomification. En effet, 7 heures de présentiel ne correspond pas à 7 heures de classe virtuelle. En effet, lors d’une classe virtuelle, vos collaborateurs sont, la plupart du temps, chez eux. Or, quand nous sommes chez nous, de nombreux distracteurs sont présents. Il y a par exemple : les différents bruits, le téléphone, la télévision…


De plus, animer une classe virtuelle ne correspond pas à faire défiler vos slides en les commentant. Il faut rendre les apprenants actifs. Pour cela, n’hésitez pas à les solliciter à l’aide d’activités, de questions… Pensez à une vraie stratégie pour leur permettre d’évoluer et de monter en compétences, tout en les engageant un maximum.



Attention, Digitaliser ses formations ce n’est pas tout digitaliser !


Plusieurs de nos clients, qui viennent pourtant de secteurs réputés “indigitalisables” l’ont bien compris, et ont mis en place une digitalisation partielle de leurs contenus. Avec toujours comme obsession la qualité pédagogique pour valoriser le capital humain.



 

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER !