Rechercher

Le microlearning, une nouvelle modalité d’apprentissage

Dernière mise à jour : 21 juin

Depuis quelque temps, on voit de plus en plus de modalités d’apprentissage émerger pour faire cours, former, développer des compétences, comme le microlearning aussi appelé micro-apprentissage. Cela vient du fait que les entreprises et organismes de formations se sont récemment tournés vers le digital pour faciliter l’apprentissage depuis la crise sanitaire.


Définition


Le microlearning est une sorte de module e-learning qui a une durée qui ne dépasse pas 3 à 5 minutes maximum.


En effet, il s’agit, tout simplement, d’un e-learning classique, la seule différence concerne le temps de formation. Comme nous l’avons dit précédemment, un module en microlearning va avoir une durée très courte alors que celui en e-learning dit « classique » va durer en général entre 15 et 40 minutes.


Que mettre dans un module en microlearning ?



Le contenu de votre microlearning dépend de ce que vous souhaitez faire faire à vos collaborateurs apprenants en un temps record. Effectivement, son contenu est varié. Il peut contenir un quizz, une vidéo, du texte, des audios, etc.


Si vous souhaitez ancrer les connaissances de vos collaborateurs, il peut contenir un quizz de renforcement, par exemple.


Vous pouvez aussi vous en servir pour faire apprendre ou découvrir une notion pédagogique (et une seule) à vos salariés. Avec ce format, vous ne pourrez pas aller dans le détail de chaque information pendant le cours. C’est pour cela que vous devrez revenir sur cette connaissance ou sujet lors d’un e-learning plus long ou lors d’un temps de formation en synchrone (un présentiel ou encore une classe virtuelle).


Ce format ne pourra contenir que la découverte d’une seule notion, un seul aspect pédagogique. Dans un microlearning, votre contenu est plus “restreint”, cette méthode permet de faire apprendre une compétence à la fois. Si vous faites découvrir deux notions à vos apprenants, alors ce temps de formation ne pourra pas durer “que” 5 minutes. Vous serez donc sur un e-learning dit classique et non “micro”. Il ne faut pas confondre ces deux solutions d’apprentissage dans vos formations.

Les avantages du microlearning


Le principal avantage du microlearning est sa durée, relativement courte. Effectivement, cette solution d’apprentissage permet à vos collaborateurs de faire ce travail rapidement, dès qu’ils ont quelques minutes de libre.



De plus, le fait qu’un module soit court permet de garder la concentration de vos apprenants puisque lorsqu’un e-learning est long, les collaborateurs se lassent et ont, souvent, du mal à terminer leur parcours de formation. Il s’agit donc plus d’un complément de formation que de formation à part entière.


Aujourd’hui, 1 apprenant sur 2 se forme sur son smartphone. C’est pour cela que le mobile learning se développe de plus en plus. Le mobile learning est bien évidemment compatible avec le microlearning. Il est plus facile de faire un module de 5 minutes maximum sur un smartphone, plus rapide d’accès. Si vos collaborateurs doivent faire un e-learning plus long sur leur téléphone, ils vont peut-être se poser plus de questions avant de le faire : “Vais-je avoir assez de réseau pendant 30 minutes pour faire mon module ? Vais-je avoir assez de batterie pour le faire en entier ?” etc.



Le fait que vos apprenants fassent leur module sur leur téléphone portable vous oblige à faire des modules responsives pour qu’ils s'adaptent à la taille de l’écran. Vos salariés peuvent donc compléter leur formation en ligne sur un téléphone, une tablette ou un ordinateur.


Il est important que l’apprenant ait accès tout le temps aux contenus de la formation pour pouvoir y revenir en cas de doute ou s’il ressent le besoin de revenir sur certains éléments. Le laisser à disposition des apprenants permet l’ancrage de la connaissance et donc la montée en compétences de vos collaborateurs puisqu’il pourra revenir dessus dès qu’il voudra ou en aura besoin lors de son parcours d’apprentissage.


Le microlearning, oui mais…


L’inconvénient majeur du microlearning est que ce format ne se suffit pas à lui-même. Comme nous l’avons dit précédemment, ce type de module vous offre des solutions pédagogiques intéressantes. Il peut servir pour ancrer les connaissances, faire un quizz de renforcement ou encore faire découvrir une nouvelle notion à vos apprenants mais toutes ces activités nécessitent des compléments. Par conséquent, si vous vous servez de ce type de format pour faire un quizz de renforcement, il faut que vos collaborateurs aient eu des temps de formation au préalable pour le mettre en application.


Si vous souhaitez faire découvrir une nouvelle notion à vos collaborateurs, vous pouvez commencer par un microlearning qui l’explique brièvement. Choisissez les informations les plus importantes à vos yeux, celles qui vous paraissent essentielles.


En revanche, vous devrez mettre en place d’autres temps de formation comme un e-learning, une séance en présentiel ou encore une classe virtuelle pour compléter le microlearning. Vos élèves, stagiaires, apprenants, salariés, ne monteront pas en compétences si vous ne cherchez pas à aller plus loin dans les informations que vous transmettez. C’est également le cas dans les formations en entreprise, ne négligez pas le processus d’apprentissage si vous souhaitez obtenir des résultats optimaux grâce à vos modules.


Attention, un microlearning reste, comme nous l’avons dit précédemment, un module e-learning avant tout. Il doit donc reprendre certaines règles primordiales d’un e-learning comme l’interactivité par exemple. Vous devez capter la concentration de vos apprenants, il faut que la pédagogie soit au cœur de votre processus de formation, y compris en entreprise.

 

Envie d'en savoir plus sur la digitalisation ? Abonnez-vous à notre newsletter !