• Willem Rodier

Digitaliser dans l'industrie agro alimentaire : l'exemple de Prestabreizh

Dernière mise à jour : 27 oct.

Bonjour Yann, pouvez-vous présenter Presta Breizh ?

Presta Breizh est un acteur reconnu dans la deuxième transformation des viandes (Bœuf, Veau, Porc, Volaille) au service de ses clients depuis près de 30 ans.



Presta Breizh, aujourd’hui, compte près de 600 collaborateurs et intervient principalement sur les régions : Bretagne, Normandie, Pays de la Loire et Midi Pyrénées.


Avec une organisation managériale « type », nos équipes interviennent chaque jour auprès de nos clients. Elles réalisent des opérations de découpe et désossage de la viande afin de permettre son conditionnement. Connaissant les différents muscles, les techniques de découpe et l’utilisation des outils spécifiques comme les couteaux, cisailles ou scies, etc.… nos équipes aiguisent chaque jour le sens des valeurs Presta Breizh.

Ces dernières années, Presta Breizh s’est engagée dans une démarche vertueuse, et a obtenu plusieurs certifications importantes autour de la sécurité et de la qualité.

Presta Breizh est résolument tournée vers l’innovation pour le bien-être de ses collaborateurs. Elle développe à ce titre de nombreux projets…


Oui et je crois qu’il y a une autre caractéristique dans votre activité : vos équipes sont directement sur le site de vos clients non ?

En effet, on peut évoquer cette spécificité dans notre activité.

Nous intervenons directement chez nos clients ! Nous sommes partenaires auprès de 20 sites. Nos équipes sont donc réparties un peu partout, c’est là qu’est notre difficulté : la distance.

Pouvez-vous également vous présenter Yann ?

Comment dire…, mon parcours est atypique. Plutôt orienté vers la Finance, j’ai franchi les portes d’un service RH un peu par hasard et je ne l’ai jamais quitté.

Trois grandes expériences professionnelles m’ont permis d’appréhender et grandir professionnellement. Un passage au sein du groupe Schlumberger, Nestlé, Fresenius, puis Presta Breizh depuis juillet 2020.


Le métier des RH c’est avant tout des rencontres avec des hommes et des femmes. J’ai par ailleurs beaucoup de reconnaissances envers les personnes qui m’ont fait confiance et construit professionnellement.


Un des objectifs dans ma mission est de donner du sens, de la sécurité et de la sérénité.

Comment définiriez-vous le digital en RH chez Presta Breizh ?

Chez Presta Breizh, la digitalisation est une nécessité, afin de faciliter le quotidien des uns et des autres. C’est l’un des moyens de répondre aux contraintes inhérentes à nos métiers !


Le département RH s’est engagé dans cette démarche avec la digitalisation des demandes de congés, la mise en place du bulletin de paie dématérialisé, puis la communication interne avec notre réseau social Steeple.


Ces premiers projets, nous ont permis d’une part, d’appréhender les problématiques et, d’autre part de lever les doutes sur la mise en œuvre de la digitalisation.


Fort de ces expériences, nous avons souhaité aller beaucoup plus loin en matière de digitalisation avec la conduite des projets suivants qui répondent à nos problématiques.


  • E-learning en partenariat avec les équipes Flowbow visant « à révolutionner » nos actions de formation dites obligatoires, assurant ainsi un meilleur suivi pédagogique et administratif.

  • Une application digitalisée 100% Presta Breizh dédiée au volet santé/sécurité au travail avec différents modules. (Visant notamment à recueillir le ressenti du collaborateur sur son pouvoir de coupe, ses éventuelles douleurs dans le cadre de son activité professionnelle ainsi que l’ambiance générale au sein de l’équipe. Nous avons mis en place un suivi sur la période probatoire : le manager dispose d'un outil piloté durant la période d’intégration du collaborateur).


L’objectif de ces applications novatrices étant de faciliter la tâche des équipes managériales en créant des alertes de suivi … et ainsi mettre en œuvre des routines de travail.


Des modules complémentaires ont été développés comme le suivi des périodes d’essai et la matrice des compétences… véritable outil de GPEC. Intégrer au mieux les nouveaux collaborateurs, c’est une exigence chez Presta Breizh. D’autres modules sont en projet et/ou en cours de réflexion, afin d’adapter l’acte de managériale à l’entreprise de demain.

Qu’est-ce qui a induit ce mouvement de digitalisation chez Presta Breizh ?

Nous souhaitions optimiser au mieux nos outils et nos pratiques. Cela passe forcément par des outils adaptés et modernes.

Standardiser nos pratiques, obtenir des données fiables pour gérer à distance et prendre les bonnes décisions.

Ce mouvement de digitalisation s’est construit avec les uns et les autres. Notre objectif est de faire adhérer le plus grand nombre et gagner en efficacité.


Chez Presta Breizh, on peut dire que la digitalisation nous a permis de renforcer les liens avec l’encadrement, les opérateurs. Elle nous a aussi permis de formaliser les choses dans un environnement de nature informel.

lorsqu’on regarde le secteur d’activité de Presta Breizh, nous avons du mal à imaginer que l'entreprise puisse digitaliser ses formations internes. Qui a comme cliché des “apprenants pas à l’aise avec le digital” ou encore du secteur “indigitalisable”.

Avez-vous affronté des difficultés qui correspondent à ces clichés ?

Sans surprise, nous avons dû faire face à des attitudes réfractaires au changement et aux évolutions. Il était donc nécessaire de faire « comprendre » que la digitalisation avait un réel intérêt… On en revient à donner du sens, de la lisibilité.


Un projet présenté et compris, c’est assurément une clé du succès ! Si chacun y trouve son compte, tout le monde y gagne.

Et venant des apprenants et collaborateurs hors managers, avez-vous rencontré des difficultés ? Comment ont-ils réagi ?

Difficile de répondre à votre question, car le Go-live des modules e-learning est prévu mi-juin. Pour autant, nous ne sommes pas inquiets !


Nous avons présenté nos modules auprès de nos clients et les retours sont positifs et encourageants.

Pour autant, nous avons le recul aujourd’hui avec le déploiement de notre application digitale Capital Bien Être. Au départ, certains salariés ont pu se questionner sur la finalité.


En effet, ce n’est pas si courant qu’un employeur vous demande : avez-vous des douleurs dans l’exercice de votre métier ? Il fallait oser !


Le taux d’adhésion des « votes » est proche de 95%. Les résultats sont analysés chaque mardi au sein du QHSE. Toutes les actions, qui en découlent, s’inscrivent dans notre démarche de prévention.

Avez-vous des conseils pour un DRH qui travaille dans le secteur industriel ou avec des apprenants ayant peu accès à des outils digitaux qui souhaiterait ses digitaliser comme presta Breizh ?

Le premier conseil : ne pas douter !

Aussi surprenant soit-il, les craintes et les freins viennent plutôt du côté RH et/ou acteurs du projet… On aurait, en effet, tendance à sous-estimer la capacité des salariés à accepter et s'adapter au changement.

Chacun peut comprendre que les entreprises évoluent et que les processus digitaux prennent une place importante dans notre quotidien.


N’ayez pas peur ! Si l’on veut atteindre la perfection, autant dire que le projet ne démarrera jamais.


Mener des projets de digitalisation passe bien évidement par une communication adaptée à l’entreprise.





Il faut bien sûr bien appréhender et maîtriser son sujet et bien être accompagné par des experts, mais il faut également se dire que les choses évoluent et s’améliorent.


Chez Presta, nous n’avons pas rencontré de remarques négatives, ni de difficultés majeures.


Je pourrais conclure ainsi cette interview par un dernier conseil : Faites-vous confiance !
 

Envie d'en savoir plus sur la digitalisation ? Abonnez-vous à notre newsletter !